Journées Nationales des Réservistes : « S’engager dans la Réserve, c’est une école de vie »

Les Journées Nationales des Réservistes (JNR) se déroulent cette année du 10 octobre au 12 novembre sur le thème « Fiers d’être réservistes - Fiers de nos réservistes ». Cet évènement met à l’honneur celles et ceux qui donnent de leur temps personnel pour la Défense et la Sécurité nationale. Témoignage de Jean-Charles, Réserviste chez Safran Aircraft Engines.

A la suite de son service militaire dans l'Armée de Terre, Jean-Charles rejoint Safran en 1987 et fait le choix de devenir Réserviste. « C'est avant tout un engagement, une envie de servir pour contribuer à la protection des Français, explique-t-il. Cela demande de partager des valeurs fortes comme l'honneur, le courage et la loyauté. C'est aussi l'opportunité de bénéficier d'une formation complète et d'un entrainement spécifique adaptés aux missions militaires, du tir au secourisme. C'est une école de vie ! »

Depuis une dizaine d'années, Jean-Charles travaille au Support Ventes Outillages pour les moteurs matures. Il est également Correspondant Réserve pour la société. « Je gère l'ensemble des réservistes de Safran Aircraft Engines. J'y anime la communauté de défense : je réponds aux sollicitations de nos réservistes que j'accompagne au quotidien, j'informe les salariés intéressés par cet engagement. »

jean_charles_gerspas

En tant que Capitaine de réserve, Jean-Charles est affecté à un régiment de l'Armée de Terre. En 2020, il a déjà réalisé plus d'une trentaine de jours d'activité militaire au bénéfice d'une cellule de recrutements. « Je mène aussi des missions de terrain. A 56 ans, il m'arrive encore de dormir avec la troupe dans un fossé ! ». 

Par ailleurs, les réservistes ont un rôle clé pour le partage des compétences entre les mondes industriel et militaire. « C'est au sein de l'Armée que j'ai appris à travailler en mode transverse, avant de l'expérimenter chez Safran.  C'est aussi dans l'Armée que j'ai été mis dans des obligations de Retex (retour d'expérience) avant de le mettre en oeuvre chez Safran. En tant que civils, nous pouvons apporter un regard différent sur l'institution, et par exemple la maîtrise du Lean management, qui intéresse beaucoup les militaires. Cette complémentarité entre les mondes civils et militaires est une source d'enrichissement, un apprentissage partagé gagnant-gagnant, une manière de se nourrir les uns des autres », conclut-il.

SAFRAN ET LA RESERVE
La Garde nationale compte plus de 77 000 réservistes opérationnels, dont 1 sur 6 est une femme. Ces derniers s'engagent volontairement à servir pendant une période de 1 à 5 ans, renouvelable. Dans les armées, ce sont quelques 41 000 réservistes qui renforcent les militaires actifs sur l'ensemble de leurs missions, tant en France qu'à l'étranger. Safran emploie plus d'une centaine de réservistes au sein de ses effectifs. Selon leurs aptitudes et le besoin des Armées, ces personnes sont affectées à un domaine spécifique après avoir signé avec l'Institution un engagement à servir dans la réserve opérationnelle (ESR). 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer