Innovation

|

Innover pour préparer l'avenir

L'innovation est au coeur de l'offre de motoriste de Safran Aircraft Engines. La société y consacre d'importants moyens pour proposer à ses clients les solutions de propulsion les plus performantes. Développer des moteurs toujours plus innovants, économiques et respectueux de l'environnement est le défi quotidien de nos 2600 experts en RTD (Recherche, Technologie et Développement). Une ambition partagée avec les compagnies aériennes, les forces armées, les avionneurs et les opérateurs d'avion d'affaires pour améliorer en permanence les produits d'aujourd'hui et imaginer ceux de demain.

 

L'amélioration continue des performances de la propulsion et la diminution de son impact environnemental ont été des facteurs essentiels au développement du transport aérien. La poursuite de ce succès est au coeur de l'effort technologique de Safran Aircraft Engines.

Vincent Garnier, directeur Stratégie Produits & marché Moteurs civils

Notre ambition

L'innovation technologique : une activité créatrice de valeur 

L'innovation est une composante essentielle de la stratégie de Safran Aircraft Engines. Nos équipes travaillent sur différents axes de recherche pour développer des briques technologiques contribuant aux performances d'un moteur d'avion. Tous les composants du moteur sont concernés : soufflantes, compresseurs et turbines haute et basse pression, chambres de combustion, architectures et intégration, matériaux métalliques et composites. L'intégration réussie de ces nouvelles technologies garantissant la maîtrise du risque associé à l'innovation. La capacité de Safran Aircraft Engines à inventer des produits en rupture apporte au client un avantage décisif et une valeur à long terme sur un marché aéronautique en plein développement. Acteur de cette croissance, Safran Aircraft Engines délivre à ses clients tout son savoir-faire et son expertise : bureaux d'études maîtrisant les technologies les plus avancées, méthodologies éprouvées, réseaux d'experts, etc. Elle protège ce capital essentiel en menant une politique de propriété intellectuelle responsable et dynamique. Avec un portefeuille de brevets de plus de 16 000 titres et plus de 450 nouveaux brevets déposés chaque année, Safran Aircraft Engines démontre sa capacité d'innovation technologique pour préparer le futur. 

Innovation et Recherche

Des activités essentielles pour Safran Aircraft Engines

Essentielles à son développement à long terme, la recherche et l'innovation sont au coeur de la stratégie de Safran Aircraft Engines qui y consacre des moyens financiers et humains importants. Cet investissement se concrétise par un grand nombre d'innovations que Safran Aircraft Engines incorpore à ses produits et procédés afin de mettre à disposition de ses clients et partenaires les modules, moteurs et services les plus performants.
A titre d'exemple, une nouvelle technologie révolutionnaire a été introduite dans le moteur LEAP, moteur dernière génération de CFM International (société commune 50/50 entre Safran Aircraft Engines et GE). Réalisées en matériau composite tissé 3D par un procédé nommé Resin Transfer Moulding (RTM), les nouvelles aubes de soufflante apportent au moteur LEAP un gain de masse contribuant à diminuer la consommation en carburant et les émissions d'oxyde d'azote.

Avec la protection de ces technologies et la conception de produits nouveaux, Safran Aircraft Engines vise à acquérir la maîtrise de ses marchés dans un contexte concurrentiel accru. La société développe un portefeuille de Propriété Intellectuelle couvrant ses activités et produits actuels ou futurs.
Avec plus de 450 inventions brevetées tous les ans, Safran Aircraft Engines fait aujourd'hui partie des tous premiers déposants français et du monde aéronautique et spatial.

Un portefeuille de
16 000
brevets dans le monde
En moyenne
450
inventions brevetées par an

Recherche et Technologie

De la recherche scientifique à l'industrialisation d'un programme en passant par les phases de développement technologique, la R&T (Recherche & Technologie) est pour Safran Aircraft Engines un moyen de rester leader sur chacun de ses marchés.

Le développement de la R&T passe notamment par des partenariats scientifiques avec des organismes et laboratoires de recherche français (ONERA, CEA, CNRS, universités), européens et internationaux et des partenariats technologiques mis en place avec des industriels.

Par exemple, Safran Aircraft Engines a développé avec Aubert & Duval le ML340, un nouvel alliage destiné à l'arbre de turbine du LEAP. Ce nouveau matériau offre au moteur un gain de masse grâce à une densité plus faible et une augmentation de 15% de la résistance mécanique en torsion.

Les questions environnementales sont devenues un enjeu politique et économique fort. C'est pourquoi Safran Aircraft Engines consacre, depuis de nombreuses années, un pourcentage important de son budget R&T à des programmes visant à diminuer l'impact de l'aviation sur l'environnement.

 

Programmes de recherche en partenariat

Safran Aircraft Engines participe à plusieurs réseaux thématiques ou clubs au sein desquels les industriels et les organismes de recherche se regroupent pour travailler sur une thématique définie selon leurs besoins.

Chaque réseau se compose ensuite de groupes de travail dédiés à une thématique plus précise, aboutissant à la mise en place de projets de recherche et une identification de sources de co-financement :

 

Pour les systèmes de combustion intégrés dans ses propulseurs, Safran Aircraft Engines est confronté au triple défi d'une sécurité sans faille, d'un impact le plus faible possible sur l'environnement (réduction des émissions polluantes : oxydes de carbone NOx, suies...) et d'un coût compétitif. Pour relever ces défis, Safran Aircraft Engines, Turbomeca, l'ONERA et le CNRS mènent des programmes de recherche afin d'améliorer les performances de façon progressive et continue, pour trouver des concepts innovants en rupture avec les architectures actuelles. Pour accroître l'efficacité de leur coopération, leurs compétences ont été regroupées au sein du réseau INCA « Initiative en Combustion Avancée ». Ce réseau a pour vocation de valoriser l'expertise de l'École française de Combustion et de maintenir Safran Aircraft Engines au meilleur niveau mondial dans le domaine de ces technologies.
L'initiative Méthodes Avancées en Ingénierie mécAnique (MAIA) lancée par Safran Aircraft Engines rassemble les compétences de l'ONERA, du CNRS, (soient 22 laboratoires), et des bureaux d'études de Safran Aircraft Engines et de Safran dans le domaine de la mécanique avancée. L'objectif est de réaliser dans les prochaines années des développements en calcul robuste, en vibration et en dynamique des structures mais aussi la modélisation de matériaux composites ou les calculs de durée de vie des pièces dans leur environnement.
Réseau thématique spécialisé dans le domaine de l'acoustique, IROQUA réunit les industriels Dassault, Airbus et Safran Aircraft Engines ainsi que des laboratoires du CNRS et de l'ONERA. Animé par l'ONERA, ce réseau a pour objectif de mettre au point des technologies nouvelles permettant de répondre à l'évolution de la réglementation en matière de bruit pour les aéronefs.
Officiellement lancé en 2013, le réseau HAIDA a pour thématique l'aérodynamique, l'aérothermique et l'aéroélasticité. Piloté par Safran Aircraft Engines, il associe Turbomeca, des laboratoires du CNRS et des organismes belges.

Programmes de recherche de Safran Aircraft Engines

Safran Aircraft Engines pilote également ses propres programmes de Recherche & Technologie avec le soutien des agences françaises (DGAC, DGA, CNES, MESR).

Nos projets civils

 

Safran Aircraft Engines propose des produits à la pointe de l'innovation, fruits de son excellence technologique et des relations étroites avec ses clients. En préparant de nouvelles générations de moteurs, Safran Aircraft Engines contribue à rendre l'avion plus disponible, moins coûteux en exploitation et plus respectueux de l'environnement.

 

L'aéro-acoustique et les nouveaux matériaux au service de l'aviation commerciale

Compagnies aériennes, loueurs, autres opérateurs, avionneurs, motoristes et tous les acteurs de l'aviation commerciale partagent les mêmes objectifs : améliorer l'économie d'exploitation grâce à la réduction de consommation de carburant et une maintenance facilitée, atténuer l'impact environnemental en abaissant les émissions de CO2 et de NOx, et en diminuant le bruit.

La stratégie d'innovation à long terme de Safran Aircraft Engines a vise à offrir à l'aviation commerciale des moteurs répondant à ces exigences. Dans ce cadre, la société à développé de nouveaux matériaux comme le composite tissé 3D et de nouveaux alliages métalliques comme le TiAl (Aluminure de Titane). Associées à une conception aérodynamique 3D de dernière génération pour les aubes de soufflante, de compresseur et de turbine, ces nouvelles technologies sont plus légères, plus efficaces et plus résistantes. Elles contribuent ainsi à la réduction de masse de l'ensemble propulsif et à l'optimisation des performances aéro-acoustiques. Elles s'appliquent déjà aux moteurs de nouvelle génération qui entrent en service avec le LEAP dès 2016, pour le plus grand bénéfice des clients.

Le LEAP apporte à nos clients une valeur très importante qui garantit sa pertinence sur le marché pendant les 15 à 20 prochaines années. Cependant, fidèle à son esprit d'innovation Safran Aircraft Engines étudie déjà de nouvelles architectures de systèmes propulsifs en rupture, ou semi-rupture. Il s'agit de pouvoir répondre à d'éventuels nouveaux besoins du marché à l'horizon 2030, liés à  l'apparition de nouvelles générations d'avions monocouloir. L'objectif est d'offrir aux opérateurs un nouveau gain significatif en termes de coûts d'opération, à travers notamment une réduction de la consommation de carburant de l'ordre de 25 à 30%.

 

25 à 30%
de gain de carburant
comparé aux moteurs de génération actuelle
13%
du chiffre d'affaires Safran
consacrés à la R&D
+2 600
experts travaillent en R&D
 

 

Open Rotor

ContraFan - Maquette Open rotor

Parmi ces architectures de moteurs, figure le Counter Rotating Open Rotor (CROR) qui fait l'objet d'un programme de démonstrateur dans le cadre du projet de recherche européen Clean Sky. Au sein du programme SAGE ITD (Sustainable and Green Engine, Integrated Technology Demonstrator), Safran Aircraft Engines est responsable du pilotage du projet SAGE2, dont l'objectif est de tester au banc un démonstrateur de moteur Open Rotor pousseur à partir de 2016.

UHBR

uhbr_enoval-snecma

L'Ultra High By Pass Ratio (UHBR) est une autre architecture sur laquelle Snecma mène des études. L'UHBR est une configuration de moteur à soufflante carénée à très haut taux de dilution, au-delà de 15. Les principales pièces de structures du module de soufflante intègrent des composites encore plus légers et plus robustes. Cette configuration est dotée d'une turbine basse pression optimisée grâce à l'utilisation de la conception aérodynamique 3D et de matériaux composites à matrice céramique (CMC). Un démonstrateur, appelé UHPE (Ultra High Propulsive Efficiency),  dont les essais au sol sont programmés en 2021 dans le cadre du projet européen Clean Sky 2, doit valider ces nouvelles briques technologiques et leur intégration dans une architecture UHBR .

Concepts moteurs futurs

Safran Aircraft Engines étudie aussi d'autres concepts pour des horizons plus lointains (2040-2050), comme la propulsion distribuée ou hybride. Les avionneurs travaillent également sur des concepts novateurs d'avions commerciaux. Les architectures des avions et des moteurs étant intimement liées, les futurs ensembles propulsifs devront être placés à des endroits stratégiques pour obtenir le système avion-moteur le plus performant et efficient possible. Ces architectures futures de moteur seront donc choisies en collaboration étroite avec les avionneurs. Un des objectifs majeurs de la R&T Safran est de développer toutes les briques technologiques nécessaires pour être en mesure de répondre aux besoins de propulsion des avionneurs lorsque le marché le demandera.

Nos projets militaires

 

De nouvelles technologies et architectures de systèmes de contrôle adaptées aux orientations militaires

L'utilisation de systèmes d'avions de combat sans pilote équipés de motorisations toujours plus performantes et plus fiables va modifier le marché de l'aviation militaire. Cette vision est partagée par Safran Aircraft Engines et Rolls Royce, qui se sont associés, au sein de Rolls Royce Snecma Ltd,  pour motoriser à l'horizon 2030 un futur drone de combat franco-anglais, via le programme FCAS (Future Combat Air System).

Le développement des technologies critiques qui font la performance des moteurs d'avions et de drones de combat sont au coeur des priorités de la Recherche et Technologie pour les moteurs militaires : nouveaux alliages et matériaux, barrières thermiques, etc.

 

 

Nos projets spatiaux

 

La Propulsion plasmique, vers des satellites tout électrique

Pour améliorer la compétitivité de leurs satellites sur un marché très concurrentiel, les opérateurs recherchent les solutions de propulsion les plus efficaces en termes de performance opérationnelle et de coût global (production et lancement du satellite). Les propulseurs plasmiques répondent à ce besoin en permettant d'obtenir d'importants gains de masse et de durée de vie en orbite des satellites. Ainsi, un satellite de 6 tonnes utilisant une propulsion 100% chimique verra sa masse réduite de plus de 2 tonnes par un passage intégral à la propulsion plasmique. A charge utile identique, cela induira une réduction très significative de son coût de lancement. 

 

PPS®1350

 

Nos solutions innovantes

 

L'expertise technologique est la clé de voute de l'activité de motoriste de Safran Aircraft Engines. Grâce à l'investissement important accordé par Safran à la Recherche et au Développement (13% du chiffre d'affaires), Safran Aircraft Engines est à même de développer et proposer à ses clients des solutions innovantes permettant d'améliorer l'efficacité opérationnelle et de réduire les coûts d'exploitation.

Des matériaux composites

 

Des matériaux composites plus robustes et plus légers.

Aube de soufflante en matériau composite tissé, assemblé par résine tenace (procédé Resin Transfer Moulding). Cette technologie apportera un gain de masse par rapport à une aube en composite stratifié (technologie actuelle des Fan GE90).
SCORES  :  Soufflante COmposite Rtm Efficace & Silencieuse

La solution de « tissage 3D», utilisant une structure tridimensionnelle en fibre de carbone tissée, permet de réaliser des pièces complexes en matériaux Composites à Matrice Organique (CMO), aussi solides que légères. Cette technologie est utilisée pour les aubes et les carters de soufflante du futur moteur LEAP, qui motorisera la prochaine génération d'avions court- et moyen-courrier d'Airbus, de Boeing  et de Comac. Elle a été sélectionnée pour le carter de soufflante du GE9X, moteur de forte puissance pour le long courrier 777X. Son utilisation pourra être étendue à des moteurs de moyenne, voire de faible poussée. Ses qualités en font aussi un atout majeur de long terme pour développer les moteurs à très grand taux de dilution de type UHBR/Open Rotor.

Des nouveaux alliages

Des nouveaux alliages métalliques plus performants

Le TiAl, alliage de titane et d'aluminium, est un matériau de nouvelle génération extrêmement performant : résistant à de hautes températures (750°C), il permettra de diviser par deux la masse d'une aube par rapport aux alliages de nickel utilisés traditionnellement dans les turbines basse pression. Avec le moteur LEAP, il sera utilisé pour la première fois au monde dans un moteur d'avion moyen-courrier. Cette technologie participera ainsi aux excellentes performances de ce nouveau moteur. 

Des nouveaux services

Des nouveaux services basés sur l'exploitation des données

Le service SFCO2 combine l'expertise d'OEM de Safran Aircraft Engines avec celle de Sagem (Safran) en matière de traitement avancé des données de vol. Il permet à la compagnie aérienne ou à l'opérateur de réduire ses coûts d'opération à court et à long terme, grâce à une meilleure maîtrise de la consommation de carburant et des émissions de CO2 de sa flotte.

 

Innovation participative

Pour faire émerger de nouveaux projets, Safran Aircraft Engines a mis en place des structures agiles de type Atelier Innovation Produit, Atelier Innovation Industrielle ou Atelier Innovation Services.

Safran Aircraft Engines donne aussi une grande place à la créativité de ses salariés avec l'Innovation Participative. Outre la récompense annuelle du meilleur brevet, il s'agit de valoriser les innovations en matière de produits, services, organisation, fonctionnement, sécurité et conditions de travail développées par les salariés. Chaque année, les meilleures idées sont primées au cours d'une cérémonie.

Découvrir l'innovation chez Safran sur le portail du Groupe

Synergies et Innovation

 

Safran Aircraft Engines participe aux travaux de recherche au sein de Safran Tech le nouveau centre d'expertise de niveau mondial construit par Safran et structuré autour d'axes principaux :

  • Modélisation dans les domaines de l'aérodynamique, du thermique, de la mécanique, de l'acoustique et de la combustion
  • Matériaux composites à matrice céramique (CMC)
  • Montée en puissance et 2ème génération de matériaux composites à matrice organique (Safran Composites)
  • Capteurs et traitement de l'information (Big Data, Safran Analytics)

Au coeur de la politique d'innovation de Safran, Safran Aircraft Engines est un acteur majeur de l'innovation dans le domaine des turbomachines et des ensembles propulsifs.  La société bénéficie par ailleurs des synergies au sein de Safran ce qui lui permet d'intégrer le meilleur des technologies du groupe.

 

 

 

Environnement

 

Safran Aircraft Engines consacre, depuis de nombreuses années, un pourcentage important de son budget R&T à des programmes visant à diminuer l'impact de l'aviation sur l'environnement.
Ces travaux de recherche s'inscrivent en grande partie dans le cadre des objectifs européens définis par l'ACARE (Advisory Council for Aviation Research and Innovation in Europe ou Conseil Consultatif pour la Recherche Aéronautique en Europe).

Regroupant l'ensemble des acteurs de la recherche aéronautique européenne, l'ACARE défini un agenda de recherche stratégique (SRIA) pour atteindre les objectifs « Flightpath 2050 », pour l'aéronautique européenne. L'environnement y est désigné comme l'un des grands enjeux et fait l'objet d'objectifs ambitieux : réduction de 65% du bruit perçu et de 75% des rejets de CO2 par passager et par kilomètre parcouru, et réduction de 90% des émissions de NOx par rapport à l'an 2000.

Les principaux projets de recherche Européens auxquels Safran Aircraft Engines participe sont les suivants :

 

CLEAN SKY

cs_new_logo.png

Safran est un acteur majeur du programme européen Clean Sky dédié à la préservation de l'environnement. Initiative technologique conjointe lancée en 2008 dans le cadre d'un partenariat public – privé financé à 50% par la Commission Européenne, et à 50% par l'industrie pour un total de 1,6 milliard d'euros pour Clean Sky 1 et 4 milliards d'€ pour Clean Sky 2. Programme fondamental pour la recherche aéronautique, Clean Sky doit contribuer au développement de technologies innovantes ou en rupture qui permettront d'ouvrir la voie d'un transport aérien plus respectueux de l'environnement à l'horizon 2030-2035. Des démonstrateurs à pleine échelle, au sol ou en vol, sont prévus en intégrant les simulations de système sur la plateforme avion.

Parmi ces démonstrateurs, Safran Aircraft Engines est responsable du pilotage du projet de moteur Open Rotor pusher qui doit faire l'objet d'un test au banc à partir de 2016 (programme SAGE ITD (Sustainable and Green Engine, Integrated Technology Demonstrator).

L'Ultra High By Pass Ratio (UHBR) est une autre architecture de moteurs futurs sur laquelle Safran Aircraft Engines mène des études dans le cadre du projet européen Clean Sky 2. Un démonstrateur, UHPE, dont les essais au sol sont programmés en 2021 doit valider des nouvelles briques technologiques et leur intégration dans une architecture UHBR .

En savoir plus : consulter le site Web du projet Clean Sky

 

OPENAIR

Dans la continuité du programme SILENCE(R) consacré à la réduction du bruit des avions et de ses composants, le programme OPENAIR (Optimisation for low Environnemental Noise impact AIRcraft) d'un budget total de 30M€ vient de se terminer en 2014. Leader des programmes européens de recherches acoustiques depuis plusieurs années, Safran a piloté ce programme qui avait pour objectif de réduire le bruit des moteurs d'avion de 2,5dB. 

 

Recherche et Politique Environnementale

Dans le domaine aéronautique, le développement de nouvelles technologies associé à la réduction de l'empreinte environnementale est un enjeu politique, social et économique majeur.
Ces préoccupations sont depuis longtemps intégrées chez Safran Aircraft Engines dans toutes les opérations qui accompagnent le moteur, depuis sa création jusqu'à son recyclage. La société participe ainsi à la croissance durable du secteur aéronautique.

Safran Aircraft Engines consacre une grande partie de son budget Recherche & Technologie à des programmes ambitieux répondant aux objectifs tels que ceux de l'ACARE visant à diminuer l'impact de l'aviation sur l'environnement. En améliorant constamment ses produits et services par l'apport de nouvelles technologies, avec une marge significative de façon à assurer une croissance durable du secteur, Safran Aircraft Engines anticipe l'atteinte des objectifs généraux de l'aviation en matière environnementale. Ces objectifs font l'objet d'une coordination au niveau international avec les principaux acteurs de l'industrie de l'aviation, constructeurs de moteurs ou d'avions, compagnies aériennes, aéroports, services de navigation aérienne, etc. Safran et CFM International sont par exemple représentés au sein de l'ATAG (Air Transport Action group) pour définir la stratégie du transport aérien, maintenir sa croissance et sa compétitivité. La société s'implique aussi dans l'élaboration et la mise en oeuvre des nouvelles normes internationales de l'OACI (Organisation de l'Aviation Civile Internationale), et travaille dans de nombreux réseaux thématiques français, européens et internationaux pour la recherche.

Safran Aircraft Engines s'investit aussi dans le remplacement des matériaux soumis aux réglementations européennes comme REACH visant à substituer ou contrôler les substances chimiques produites ou mises sur le marché en Europe.

Au-delà de l'introduction de nouvelles technologies, la recherche de réduction des émissions de gaz à effet de serre a conduit Safran Aircraft Engines à s'impliquer et supporter le développement des biocarburants durables ne faisant pas appel à des ressources alimentaires. Par exemple, Safran Aircraft Engines, Total et d'autres grandes sociétés sont partenaires de l'initiative « Lab'line for the future » d'Air France qui se traduit par un vol régulier hebdomadaire d'Airbus A320 de Toulouse à Paris avec biocarburant.

La politique environnementale menée par Safran Aircraft Engines s'applique aussi à tous ses sites industriels. Elle vise notamment à réduire l'impact environnemental de ses installations industrielles, par exemple, réduire les consommations d'eau, d'énergie, traitement des rejets, tri des déchets, réduction des Composés Organiques Volatiles et à rechercher des procédés plus « propres » dans le cadre d'une démarche d'amélioration continue supportée par une certification de type ISO 14001 ou OHSAS 18001.

Les émissions

 

Les émissions de gaz à effet de serre

La part des émissions de CO2 produite par l'aviation au niveau mondial est de 2% environ. Malgré ce faible niveau relatif, l'industrie aéronautique dans son ensemble travaille à la réduire en abaissant  la consommation en carburant des avions.. Cette dernière a déjà été réduite de 70% au cours des 40 dernières années et des programmes de recherche toujours plus ambitieux sont lancés. CFM International (société commune à 50/50 entre Safran Aircraft Engines et GE) est leader dans la démarche pour le moteur.

Safran Aircraft Engines participe au sein de groupes de travail de l'OACI au développement d'un futur standard pour le CO2, qui devrait être proposé à l'assemblée générale de l'OACI en 2016 .

Le futur moteur LEAPde CFM amènera un gain de 15% en consommation de carburant. Ultérieurement, à un horizon 2030, la technologie à fort taux de dilution, comme par exemple les moteurs à hélices rapides sur lesquels travaillent déjà Safran Aircraft Engines seront des éléments décisifs pour un gain additionnel de 15%.

Safran Aircraft Engines travaille activement à la satisfaction des objectifs européens de recherche  d'ACARE (Vision 2020, Flightpath 2050) de réduction de 50% des émissions de CO2 à l'horizon 2020 (par rapport à 2000), et de 75% à l'horizon 2050. Cette réduction doit être partagée par l'ensemble des acteurs du trafic aérien (avion, moteur, gestion du trafic).

Parmi les axes de travail engagés par Safran Aircraft Engines, on trouve : la réduction du poids de ses moteurs grâce au développement de nouveaux matériaux, l'amélioration du rendement des composants et du cycle thermodynamique, et les études d'architectures moteur novatrices (par exemple grâce à des soufflantes contrarotatives étudiées dans le cadre de programmes européens comme Clean Sky).

Un dernier axe de réflexion concerne l'implication dans le développement et le support des carburants de substitution au kérosène. Ces carburants devront réduire très significativement les émissions de CO2, être « durables », et être disponibles à des prix compétitifs. Ils permettront aussi de limiter la dépendance aux ressources fossiles.

 

Les émissions polluantes

  • Les émissions d'oxydes d'azote (NOx) sont réglementées par des normes émises par l'OACI (Organisation de l'Aviation Civile Internationale), et par des dispositions locales de certains aéroports Le niveau des émissions est validé lors de la certification du moteur. Safran Aircraft Engines et son partenaire GE, au sein de CFM International, ont été les premiers à proposer dès 1995 la première chambre de combustion à faibles niveaux d'émissions de NOx pour les moteurs CFM56. Les futurs moteurs LEAP verront encore une réduction drastique de leurs émissions d'oxydes d'azote grâce à l'utilisation d'une technologie d'injection multipoint en combustion pauvre, qui permettra d'atteindre une marge de 50% par rapport aux normes CAEP6.

 

  •  Les émissions d'hydrocarbone et de monoxyde de carbone sont également réglementées par des normes OACI à la certification des moteurs. Les quantités émises sur les moteurs modernes sont très faibles et ont considérablement diminué depuis les années 1960. Les fumées et particules sont produites à haute température dans la chambre de combustion. Les particules non volatiles, principalement à base de carbone, font l'objet du développement par l'OACI d'une future norme internationale applicable à la certification des moteurs qui devrait être proposée en février 2016. L'impact est principalement local, mais l'ensemble des effets de ces particules fait l'objet de nombreuses études scientifiques. Safran Aircraft Engines privilégie aujourd'hui les technologies de combustion pauvre qui, outre la réduction des émissions de NOx, permettent également de réduire les particules issues du moteur. Autour des aéroports, la majeure partie des émissions polluantes d'origine humaine proviennent du trafic routier et des installations de chauffage.

L'acoustique

Les progrès technologiques réalisés depuis 40 ans par les avionneurs et les motoristes ont permis de réduire de 75%  le bruit émis à la source par les avions.
Le bruit est réglementé à la certification des avions par les normes internationales de l'OACI.
La sévérité de cette norme est régulièrement augmentée, et l'entrée en vigueur de la dernière évolution décidée en 2013 se fera dès le 1er janvier 2018 pour les nouveaux certificats de type avion de plus de 55 tonnes. L'augmentation du taux de dilution de l'air traversant le moteur, l'optimisation des formes des aubages de soufflante, des compresseurs et des turbines, les traitements acoustiques du moteur ou de la nacelle, ainsi que les surfaces traitées sont des voies classiques de réduction du bruit des systèmes propulsifs.
Snecma investit beaucoup dans la recherche de réduction du bruit et cible les objectifs ambitieux d'ACARE pour les horizons 2020 et 2050. Snecma a piloté des grands programmes européens, dont récemment OPENAIR qui a permis d'atteindre pratiquement les 2.5 dB de réduction de bruit par opération au-delà des progrès de 5dB déjà démontrés dans le programme SILENCER qui précédait OPENAIR. 15 nouvelles technologies ont été validées à la fois pour le moteur et l'avion.

Les matériaux

Les matériaux utilisés pour la fabrication des pièces de moteurs jouent un rôle majeur en matière d'environnement. Leur sélection est très importante car la réduction de leur masse contribue à la diminution de la consommation de carburant et des émissions de dioxyde de carbone. Par ailleurs, leur tenue à de hautes températures permet d'améliorer les rendements thermiques des turbomachines. Certaines nuances de Composite à Matrice Céramique peuvent résister à des températures jusqu'à 1300°C.

Les matériaux sont soumis aux réglementations européennes en particulier REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques), entrée en vigueur le 1er juin 2007, REACH va permettre la mise en place progressive d'ici 2018 d'un système d'évaluation et de contrôle des substances, fabriquées et importées. L'objectif est d'identifier rapidement les matériaux les plus critiques et de limiter ou d'en stopper l'utilisation.

Progressivement ces produits seront substitués et tous seront identifiés grâce à tous les acteurs de la Supply Chain qui en assureront le suivi.

Safran Aircraft Engines a anticipé ces réglementations. Depuis un certain nombre d'années, de nombreux produits ont été supprimés et de nombreux substituts ont été trouvés. Outre la suppression de ces produits, les ressources de matériaux bruts doivent être protégées et optimisées, et Safran Aircraft Engines s'est impliquée dans les filières de recyclage.

Les services

Afin de réduire les consommations de carburant (et donc les émissions de gaz à effet de serre) des moteurs en service, Safran Aircraft Engines et Safran Electronics and Defense conseillent à leurs clients opérateurs aériens les meilleures pratiques opérationnelles à adopter, après analyse des opérations via des algorithmes spécifiques, des données provenant des enregistreurs de vol, de leur documentation opérationnelle. Safran Aircraft Engines et Safran Electronics and Defense ne font pas seulement des recommandations, ils accompagnent la procédure de mise en place de ces nouvelles pratiques chez leur client et prennent notamment en charge la formation et la communication à destination des équipes.
En plus d'un support client dédié, la compagnie aérienne peut disposer d'un ensemble d'outils qui lui permet de mesurer régulièrement ses progrès. Elle peut suivre la réalisation de ses objectifs et mesurer le potentiel restant. SFCO2® offre aussi aux pilotes des moyens de décrypter leurs vols à travers des outils innovants de traitement des données.

L'offre SFCO2® est commercialisée par Sagem au sein de son offre Cassiopée / Flight Ops Efficiency et par Safran Aircraft Engines dans le cadre de son offre de services EngineLife®.

 

 

Safran Aircraft Engines propose aussi des services de « health monitoring » des moteurs afin de préserver leur fonctionnement optimum au cours de leur utilisation.